skip to Main Content

Ainsi, si les 24,5 kilos du Vélib vous ennuient, optez pour la location de SingleSpeed ou de Fixie beaucoup plus légers à l’ergonomie toujours plus agréable qu’un Vélib…

De plus, SportyMap s’engage à proposer de la location de matériel de sport de qualité. Contrairement au Vélib’, lorsque vous louez un vélo, vous ne risquez pas d’en avoir un sans selle, sans freins, avec un pneu crevé, et des poignées poisseuses…

Cependant il y a des trucs dont on se passerait bien avec la solution de location de vélo à Paris nommée Vélib.

C’est aujourd’hui un des concepts français qui s’exporte le mieux, derrière le foie gras et le fromage qui pue ! Il est accessible presque partout, avec 1 258 stations et 14 000 vélos en service. Il faut le reconnaître, le Vélib c’est une super idée. Lorsqu’ils sont arrivés à Paris c’était une sorte de révolution urbaine. Tous les Parisiens ont pu avoir accès à une autre discipline pour se rendre au boulot que le « 100 Mètres Bus », ou la « lutte gréco romaine » dans la ligne 13.

Pourtant, comme toutes les histoires trop belles, il y a un « hic ». En tant qu’utilisateurs réguliers, plusieurs problèmes nous sont apparus, à commencer par le prix. « Quoi ? Mais le Vélib’ c’est pas cher ! » Non, c’est vrai qu’avec des abonnements à l’année ce n’est pas cher du tout. En revanche tout dépend de l’utilisation que l’on veut en faire. Pour de courts trajets c’est top ! Mais dès que l’on veut louer un vélo à paris pour une demi-journée ou plus, pour faire une balade en vélo dans paris, c’est là que le Vélib’ n’est plus du tout adapté.

En effet, pour louer un Vélib’, il faut déjà s’acquitter d’un droit d’utilisation avant même de commencer à payer un tarif à la durée. Ce droit d’utilisation est de 1.70€ pour une journée et de 8€ la semaine. Grace à ce ticket, vous avez ensuite droit à 30 minutes offertes« Génial ! ». Oui, mais c’est ensuite que ça se complique : chaque demi-heure supplémentaire vous sera facturée, à moins bien sûr de reposer son vélo toutes les 30 min mais ça n’est pas le plus pratique pendant une balade. Et pour cela encore faut-il trouver une borne… et de la place !

Bref, si vous louez pour une durée de 4h pour votre balade, la location vous reviendra à 24,70€ et une journée complète de 8h ? Ben ça sera 56,70€…

Après le prix, c’est le vélo en lui-même qui nous pose problème. Pourquoi avoir conçu un vélo qui fait le poids d’une mobylette ? On se doute qu’il fallait faire un vélo résistant, mais de là à nous pondre un char Leclerc, on aurait pu s’en passer. La couleur grise elle, est plutôt en accord avec la couleur du ciel Parisien c’est vrai, mais justement on aurait aimé avoir quelque chose d’un peu plus gai, ou tout simplement de moins dépressif. Quant au design on a voulu contacter le designer pour essayer de comprendre. L’a-t-il conçu un lendemain de soirée un peu trop arrosée ? Ou est-ce simplement une blague de mauvais goût d’un stagiaire ? Malheureusement, il est aujourd’hui introuvable, même si la rumeur dit qu’il serait en cavale accompagné du designer de la Fiat Multipla.

Finalement, beaucoup de gens se tournent vers des professionnels de la location de vélo, mais encore faut-il en connaitre, les trouver, et discerner les bons plans des arnaques à touristes pour ne pas devoir craquer son PEL…

Que peut-on conclure de tout ça ?

Le Vélib’, malgré tout le mal qu’on peut en dire, est une superbe invention qui rend service à beaucoup de gens et d’ailleurs, on félicite la mairie de Paris d’avoir lancé cette initiative ! En revanche ce dispositif est adapté et avantageux uniquement pour la location de très courte durée. Pour la location supérieure à 1 heure, nous avons créé Sportyrent. Grace à cette plateforme, vous aurez un vaste choix de vélos, allant de la location de Fixies, aux VTT, en passant par la location de vélos électriques, ou de Cargo bikes. Enfin, vous aurez l’occasion de rencontrer de nouvelles personnes, comme votre voisin(e), qui loue surement son beau vélo en excellent état.

Bref, longue vie au vélo !